Nouvelles parutions

Saint Augustin
Pasteur, théologien et maître spirituel

Saint Augustin (354-430) est l’un des géants de la patristique et plus largement de la civilisation occidentale, car un certain nombre de ses intuitions, comme la place du sujet ou celle de la relation, sont encore fondamentales aujourd’hui.
Parmi les Pères de l’Église, Saint Augustin est celui dont la vie est la mieux connue, car non seulement il a eu un biographe, mais il a également retracé sa biographie spirituelle ou plus précisément l’aventure de sa conversion dans les Confessions.
Après l’avoir situé dans son contexte, celui de l’Afrique du Nord au tournant du IVe et du Ve siècle, l’activité pastorale d’Augustin est tout d’abord explorée. Augustin parle de son expérience de prédicateur à travers la métaphore des anges qui montent et qui descendent, de l’importance de la catéchèse qu’il déploie à propos de l’eucharistie, de sa prédication pour les fêtes et surtout de la clef de sa pastorale, qui est la charité. Il se place ainsi dans la dynamique de l’amour trinitaire qu’il transmet aux autres, ce qui nous amène à envisager son oeuvre de théologien. (suite…)

Nicolas de Cues
Un Européen avant la lettre

Nicolas de Cues se situe à l’aube de la modernité. Plus qu’aucun autre penseur, il a donné une impulsion décisive et durable à la philosophie, aux sciences humaines et naturelles. Si les hommes d’aujourd’hui sont toujours, « comme des nains sur les épaules des géants », selon la formule de Bernard de Chartres, il va de soi que le philosophe et cardinal Nicolas de Cues est l’un de ces géants.

Nikolaus von Kues: Die Großregion als Denk- und Lebensraum

Cusanus war ein Deutscher, der früh Europäer wurde, seinen Mittelpunkt in Rom hatte, aber seine Herkunft nicht verlor“, schrieb Karl Jaspers. Der vorliegende Band widmet sich unter verschiedenen Perspektiven der Bedeutung der Großregion zwischen Deutschland, Frankreich, Luxemburg und den Niederlanden für Denken und Wirken des Nikolaus von Kues (1401-1464). Auch das Verhältnis zu Italien und der italienischen Renaissance wird behandelt. Auf einen einführenden Beitrag zu Cusanus als Mentor Europas folgen Aufsätze u.a. zu theologischen, philosophischen, kulturellen, geographischen und künstlerischen Bezügen und Entwicklungen, in denen Nikolaus von Kues wesentliche Anregungen für die entstehende frühe Neuzeit Europas gegeben hat. (suite…)

Les chemins spirituels dans la mystique rhénane et la Devotio Moderna

Si la notion de chemin spirituel est à peu près absente chez Eckhart et se trouve plutôt  remplacée par celle de percée et d’esprit libre, elle est, en revanche, développée par son disciple Henri Suso, tant dans l’Exemplar que dans L’horloge de la Sagesse et elle sera largement reprise dans la Devotio moderna. Aussi cet ouvrage s’interroge-t-il sur l’enjeu de cette mutation, sur le passage d’une réflexion ontologique et anthropologique à une pratique et sur les conséquences de ce transfert. (suite…)

Maître Eckhart prédicateur

Maître Eckhart est souvent connu par ses Sermons allemands, qui expriment la force et de l’actualité de sa prédication, mais qui sont lacunaires dans la mesure où ils sont constitués de notes prises par ses auditeurs. Ils n’en manifestent pas moins l’orientation de l’œuvre de ce penseur majeur du XIVe siècle qui est la prédication, comme en témoigne d’ailleurs sa vie, qu’il est désormais possible de reconstituer, et cet ouvrage s’attache à le faire, de manière originale. (suite…)

Mystique rhénane et Devotio moderna

Immédiatement, on tendrait à penser que la mystique rhénane et la Devotio moderna sont deux domaines séparés. L’histoire n’a pas été sans impliquer ce malentendu, dans la mesure où la Devotio moderna a immédiatement eu une influence importante, au point de marquer fortement l’Occident, en particulier avec l’Imitation de Jésus-Christ, alors que l’Interdit a pesé sur la mystique rhénane, qui n’est redécouverte que depuis les années 1950, ce qui a fait oublier, en même temps, son influence sur la Devotio moderna. Or, celle-ci aurait-elle existé sans la mystique rhénane ? Qu’en a-t-elle retenu ? Comment l’a-t-elle transmis ? Tel est l’objet de cet ouvrage.

Henri Suso – L’horloge de la sagesse

Ouvrage le plus lu d’Henri Suso, L’Horloge de la Sagesse a connu un succès analogue à L’imitation de Jésus-Christ. Mais, ce livre, paradoxalement, n’était plus accessible en français, d’où l’intérêt de cette nouvelle traduction.
Ainsi pourra-t-on voir comment Henri Suso, ce disciple de maître Eckhart, propose un chemin spirituel, axé sur l’imitation du Christ dans sa Passion, dont L’horloge marque les différentes heures dans la journée.

Avec cet ouvrage, qui reprend en latin le Petit Livre de la Sagesse éternelle, Suso se présente comme le Serviteur de la Sagesse éternelle et prépare déjà le tournant de la mystique rhénane à la Devotio moderna.
Pour la première fois, L’Horloge de la Sagesse est publié avec l’essentiel de l’iconographie qui lui a été consacrée, non seulement dans le manuscrit de Bruxelles, mais aussi dans nombre d’autres manuscrits, qui en scandent les différentes étapes.
Henri Suso (1295-1366) est l’un des mystiques rhénans. Il passe la majeure partie de sa vie à Constance, où il entre au Couvent des Dominicains, avant d’être envoyé à Ulm en 1347/1348. Sa Vie est retracée dans l’Exemplar. (suite…)

Maître Eckhart et Nicolas Cabasilas : Un dialogue par-delà les siècles

Le rapport entre Eckhart et Nicolas Cabasilas n’a jamais été étudié jusqu’ici. Or, les convergences et la complémentarité entre l’œuvre de ces auteurs est étonnante. Elle s’inscrit dans le cadre du projet MSHL DEMO. Au XIV° siècle, à une époque où il en était peu question, l’un et l’autre ont développé une réflexion sur la divinisation, Eckhart en partant de l’anthropologie, Cabasilas de la mystagogie. Par le fait même, Eckhart a dévoilé à tous les plus hautes réalités, ce qui lui a été reproché lors de son procès. Quant à Cabasilas, c’est en tant que laïc qu’il a envisagé la question, ce qui était rare à l’époque.

Irénikon